Acquisition d’une première entreprise de pêche : plus d’aide pour la relève

Actualités, Nouvelles, Pêche
0
Les pêcheurs de la relève obtiendront davantage d’aide de Québec pour acheter une première entreprise. Le Regroupement des homardiers gaspésiens, pour sa part, bonifie la mise. Une façon de répondre à la hausse du prix des permis ces dernières années, qui ont au moins doublé en raison des bonnes prises. Les pêcheurs qui achètent leur première entreprise de pêche commerciale auront droit à une subvention de 25 000 $, en vertu du programme de soutien annoncé le 27 avril. Si l’acquéreur a moins de 45 ans, une deuxième subvention de 25 000 $ s’ajoute. Jusqu’ici, seuls les jeunes de moins de 40 ans y avaient droit. Dans le cas des homardiers gaspésiens, le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie ajoute 16 000 $ à la mise, et la Fédération des caisses populaires Desjardins, 25 000 $. Au total, un pêcheur de la relève dans ce secteur aura donc droit à 91 000 $ en guise de mise de fonds. «La relève n’est pas uniquement générationnelle», a précisé le président du Regroupement, Joël Berthelot. «Plusieurs aides-pêcheurs veulent prendre la relève de leur capitaine.» Le Regroupement souhaite financer le transfert de dix entreprises de pêche au homard en deux ans. «Des cas concrets sont déjà en analyse et les premiers transferts parrainés devraient avoir lieu dans les prochains mois», indique M. Berthelot. «Le coffre à outils est monté. On a le budget pour dix, mais s’il y en a plus, on va relancer les partenaires pour continuer d’encourager la relève dans les pêches.» GARANTIES DE PRÊT Le MAPAQ augmente le montant maximal des garanties de prêts pour les pêcheurs : de 2 millions de dollars, ce maximum passe à trois millions de dollars. Le Ministère révise également ses conditions afin d’attribuer une valeur plus actuelle aux permis et aux bateaux. Ces changements n’avaient pas franchi toutes les étapes d’adoption le 27 avril, mais le ministre Laurent Lessard était assez confiant pour l’annoncer. «La valeur des permis a monté, on rehausse les seuils pour acheter des quotas. On a compris qu’il y a une inflation, on s’ajuste. Mais ce qui me ferait le plus de peine, ce serait que les permis ne valent plus rien», a dit M. Lessard. SCÈNE PROVINCIALE – page 7 – Volume 31,2 – Avril-Mai 2018  

300 X 250 Mirapakon
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 ZF
300 X 250 BAPAP
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Entreprises Léo Leblanc
300 X 250 Chantier naval Forillon
300 X 250 Raymarine
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Polymos
300 X 250 Diesel-Bec
300 x 250 Trinav

À propos de l'auteur : 

Geneviève Gélinas

Geneviève Gélinas travaille comme journaliste pour Graffici et à la pige principalement pour Le Soleil et The Spec. Elle se fait un plaisir de plonger dans le monde des pêches et de l’aquaculture plusieurs fois par année pour le compte de Pêche Impact. Elle s’est fixée à Gaspé pour de bon en 2002, après des études à l’Université de Montréal où elle a complété un certificat en journalisme et un baccalauréat en musique. Née et élevée à Yamachiche en Mauricie, rien ne la destinait à faire sa vie en Gaspésie, sinon des racines à Mont-Louis côté maternel. Elle a débarqué ses bagages à Gaspé, en 2002, et ne les a plus refaits depuis, sinon pour voyager avec son conjoint et leurs deux jeunes Gaspésiens, de souche ceux-là!

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Mot de passe oublié?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net