La morue au rendez-vous aux alentours de Blanc-Sablon

Actualités, Nouvelles, Pêche
0
Pour l’an 2 du nouveau régime de gestion de la pêche à la morue sur la Côte-Nord, la capture a été encore plus facile qu’en 2017 pour le secteur de Blanc-Sablon. Le Ministère des Pêches et des Océans (MPO) a reconduit cette année son partage temporaire de la ressource et son programme de quotas individuels. Rappelons que le plan de pêche 2017 venait doubler la quantité de morue disponible pour les pêcheurs, avec un total autorisé de captures (TAC) passant à     3 185 tonnes pour la Côte-Nord du Québec et la côte ouest de Terre-Neuve. Ces quotas n’ont tout de même rien de comparable à l’âge d’or de la morue du nord du golfe du Saint-Laurent, mais viennent reconnaître les signes de reprise de la population. LE PARTAGE DANS LA ZONE 4RS 3PN La saison a commencé le 13 juillet dans la zone de pêche 4RS 3Pn pour la flottille à engins fixes de moins de 15,24 mètres. Le plan de pêche reporté pour 2018 maintient un total de 274,64 tonnes au Québec. La Basse Côte-Nord reçoit 85 % de l’allocation réservée à la région, alors que 15 % de ce quota va aux pêcheurs de la Haute et Moyenne Côte-Nord. Ces pourcentages ont été établis l’an dernier avec l’historique des pêches. Le projet pilote de quota individuel temporaire en vigueur pour une deuxième année pourrait être réévalué à la suite de la saison 2018, précise bien l’avis du MPO expédié aux pêcheurs en juillet dernier. «La saison de pêche à la morue a été courte et touchante. J’ai pris 6 semaines pour capturer 6 000 livres en 2017 et seulement une semaine pour le même quota cette année», affirme le pêcheur polyvalent de Lourdes-de-Blanc-Sablon, Jean-Marie Jones. Ce dernier a vendu sa morue à l’usine de Rivière Saint-Paul dans la municipalité voisine de chez lui, où on lui donne un peu moins que l’an dernier. «Notre morue, nous l’avons pêchée en quelques jours seulement tout près de Blanc-Sablon. C’est toujours un peu frustrant de ne pas prolonger une bonne activité de pêche», déclare monsieur Jones. Le pêcheur de la Basse Côte-Nord se questionne toujours à savoir si le Québec obtient sa part historique dans la morue. Il prétend que des pêcheurs de Terre-Neuve-et-Labrador capturent jusqu’à 27 000 livres et étirent la saison sur 9 semaines. Le directeur de l’Association des pêcheurs de la Basse Côte-Nord, Paul Nadeau, note que s’il y a de la belle morue facilement disponible dans le secteur de Blanc-Sablon, elle semble un peu moins abondante pour les pêches commerciales et sentinelles entre Saint-Augustin et Sept-Îles. Il y a beaucoup de capelan, de maquereau et de hareng près des côtes cette année. Les pêcheurs de morue de la Côte-Nord ont reçu entre 60 et 80 cents la livre en 2018. Quelques-uns d’entre eux demandent des permis au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) pour vendre eux-mêmes leurs produits transformés. Ces pêcheurs tentent de développer en famille des marchés de niche avec divers délices de la mer, comme la morue. Les marchés de plus grande envergure se sont effondrés, après les moratoires sur la pêche au poisson de fond au milieu des années 1990. LA BASSE-CÔTE-NORD – page 4 – Volume 31,4 – Septembre-Octobre-Novembre 2018

300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Raymarine
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Entreprises Léo Leblanc
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Mirapakon
300 X 250 Polymos
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 ZF
300 X 250 Chantier naval Forillon
300 X 250 Wajax MTU
300 x 250 Trinav
300 X 250 BAPAP
300 X 250 Mackay Marine

À propos de l'auteur : 

Jean St-Pierre

Jean St-Pierre œuvre dans le domaine des communications depuis 1983, d’abord dans son Saguenay natal, puis à Havre-Saint-Pierre et à Sept-Îles. Il a travaillé comme animateur et journaliste, notamment au Nord-Est, à CILE-MF et Pur FM 94. Jean agit comme correspondant à Pêche Impact en Côte-Nord, depuis plusieurs années.

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Mot de passe oublié?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net