p.19 Turbot (3)

Mise en marché du flétan du Groenland : nouvelle convention d’un an

Actualités, Nouvelles, Pêche
0

À l’issue des négociations menées rondement au cours des derniers mois, l’Office des pêcheurs de flétan du Groenland du Québec et l’Association québécoise de l’industrie de la pêche ont annoncé la conclusion d’une nouvelle convention de mise en marché valide pour un an, une entente satisfaisante pour chacune des parties.

Le secrétaire de l’Office des pêcheurs de flétan du Groenland du Québec, André Boucher, précise, d’entrée de jeu, que les parties ont opté pour une entente d’une seule année en raison de la conjoncture actuelle et principalement à cause de la demande du produit sur les marchés internationaux.

Il ajoute que la demande pour les produits du golfe du Saint-Laurent est telle qu’il sera difficile d’y répondre, entre autres, à l’échelle internationale. «Les prix sur les marchés internationaux sont bons et l’on a négocié une augmentation assez importante qui représente 0,17 $ la livre pour les pêcheurs, car tout ça est lié à la demande et aux prix qui ont été payés l’an passé», poursuit André Boucher.

Le secrétaire de l’Office indique, de plus, que la faible valeur du dollar canadien par rapport à la devise américaine est aussi un facteur qui a favorisé la conclusion de cette entente.

Mentionnant que les pêcheurs arrivent à améliorer leurs conditions financières depuis seulement quelques années, mais qu’ils doivent débourser de plus en plus d’argent pour assumer tous les frais liés à la pêche, le secrétaire de l’Office se réjouit donc de cette dernière augmentation de prix.

Même si l’Association québécoise de l’industrie de la pêche (AQIP) aurait espéré une entente qui s’étalerait sur deux ans, contrairement aux pêcheurs qui, eux, souhaitaient une convention d’un an, son directeur général, Jean-Paul Gagné, précise que l’accord est déjà signé et entériné par la Régie des marchés agricoles.

«Tout est réglé et nous allons payer, en 2016, 1,70 $ aux pêcheurs», poursuit-il. Il mentionne qu’il s’agit d’une hausse intéressante par rapport au dernier prix offert, 1,53 $ la livre. «Ce sont les conditions favorables du marché qui nous ont permis d’augmenter le prix», ajoute monsieur Gagné. Il indique que le prix élevé de certaines autres espèces favorise les produits québécois.

Le directeur général de l’AQIP rappelle que le flétan du Groenland capturé par les pêcheurs québécois est aussi d’excellente qualité, si bien que l’industrie, avec l’appui des pêcheurs, a déjà entrepris des démarches afin d’obtenir l’écocertification du Marine Stewardship Council (MSC).

Du côté de l’Office, André Boucher mentionne, lui aussi, que le flétan du Groenland pêché au Québec jouit d’une excellente réputation, en plus d’une bonne mise en marché.

André Boucher applaudit enfin l’initiative de l’AQIP de mener une campagne pour l’écocertification du flétan du Groenland, une tendance de plus en plus grande qui permet une meilleure gestion et une meilleure exploitation de la ressource. Ça améliore l’image de nos activités de capture et plusieurs clients désirent maintenant cette certification», conclut-il.

La saison de pêche 2016 commencera officiellement le 15 mai et le total de captures autorisées oscillerait autour de 4 000 tonnes.

LES POISSONS DE FOND – page 19 – Volume 29,2 – Avril-Mai 2016

300 x 250 Trinav
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Raymarine
300 X 250 ZF
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Polymos
300 X 250 Entreprises Léo Leblanc

À propos de l'auteur : 

Pierre Morel

Pierre Morel présente un parcours qui lui a permis d’explorer différentes facettes de l’actualité. Journaliste au sport et au loisir ainsi qu’animateur et même réalisateur à Radio-Canada Gaspésie-les-Îles entre 1975 et 1997, il a ensuite mis son talent de recherchiste à profit en travaillant durant près de deux ans à la maison de production Vic Pelletier. Avant de joindre l’équipe du Journal l’Avantage gaspésien en 2004, il avait aussi travaillé à la station de radio CKMN à Rimouski. C’est aussi en 2004 qu’il a été recruté par l’équipe de Pêche Impact avec laquelle il collabore depuis. Désireux d’aller au fond des choses, il a su développer une relation de confiance avec les intervenants du monde des pêches, un domaine qui le fascine toujours, car il est aussi marin à ses heures.

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Mot de passe oublié?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net