Une trousse pour la relève entrepreneuriale

Actualités, Nouvelles, Pêche
0
Les pêcheurs ont besoin d’une offre concertée de services-conseils et de services financiers lorsque vient le moment de transférer leur entreprise ou d’en acquérir une, estime le Comité sectoriel Relève en pêche, formé en Gaspésie. Ce comité a préparé une trousse qui identifie les étapes à suivre pour faire cheminer le transfert. «Il y a plusieurs chemins possibles dans un transfert d’entreprise, mais on a décidé de donner un guide», indique Alain Paradis, membre du comité et directeur au développement économique à la MRC Côte-de-Gaspé, qui a présenté la trousse lors du Colloque régional sur les pêches et l’aquaculture, le 30 octobre à Gaspé. La trousse propose notamment la tenue de «réseaux express» à une ou deux reprises pour réunir le cédant, le repreneur et les partenaires. «C’est pour simplifier, ça prend deux heures et c’est réglé. On   identifie aussi un coordonnateur de façon officielle pour la transaction», explique M. Paradis. Pour William Bujold, qui prend la relève de la Ferme maricole du Grand Large dans la Baie-des-Chaleurs, toute simplification est la bienvenue. «S’il y avait une seule place où appeler, ça aiderait. On n’a pas le temps de faire 25 000 téléphones», dit-il. La démarche de transfert doit inclure certaines vérifications quant aux lois et règlements, précise la trousse, ainsi que sur la formation du repreneur. «S’il veut acheter son entreprise de pêche et n’a même pas sa classe de capitaine, ça ne marche pas», illustre M. Paradis. Les conseils de la trousse ne s’arrêtent pas une fois la transaction conclue. Elle prévoit le jumelage avec un mentor du Réseau M des SADC. «Ils sont là comme un grand frère, ils n’ont aucun avantage dans l’organisation», précise M. Paradis. Des intervenants au dossier s’assureront aussi de la bonne gestion financière de l’entreprise à ses débuts. Il ne suffit pas d’encadrer les repreneurs; il faut aussi susciter des vocations. Le Comité sectoriel Relève envisage une campagne de sensibilisation au métier de pêcheur. Il souhaite organiser des expériences de pêche à bord des bateaux et présenter des vidéos de pêche à des jeunes du secondaire. Le Comité sectoriel Relève est formé notamment de représentants d’associations de pêcheurs, du MAPAQ, du Comité sectoriel de main-d’œuvre des pêches maritimes et de l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec. RELÈVE ENTREPRENEURIALE – page 29 – Volume 31,5 – Décembre 2018 – Janvier 2019

300 x 250 Trinav
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 ZF
300 X 250 Entreprises Léo Leblanc
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Raymarine
300 X 250 Chantier naval Forillon
300 X 250 BAPAP
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Polymos
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Mirapakon

À propos de l'auteur : 

Geneviève Gélinas

Geneviève Gélinas travaille comme journaliste pour Graffici et à la pige principalement pour Le Soleil et The Spec. Elle se fait un plaisir de plonger dans le monde des pêches et de l’aquaculture plusieurs fois par année pour le compte de Pêche Impact. Elle s’est fixée à Gaspé pour de bon en 2002, après des études à l’Université de Montréal où elle a complété un certificat en journalisme et un baccalauréat en musique. Née et élevée à Yamachiche en Mauricie, rien ne la destinait à faire sa vie en Gaspésie, sinon des racines à Mont-Louis côté maternel. Elle a débarqué ses bagages à Gaspé, en 2002, et ne les a plus refaits depuis, sinon pour voyager avec son conjoint et leurs deux jeunes Gaspésiens, de souche ceux-là!

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Mot de passe oublié?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net