Aide financière fédérale en période de pandémie de la COVID-19 : le nombre de bénéficiaires continuera d’augmenter

Actualités, Nouvelles, Pêche
0

Le gouvernement fédéral a versé jusqu’à présent plus de 126 millions de dollars pour aider les pêcheurs du pays à traverser la crise de la COVID-19. L’argent dont ont bénéficié plus de          18 000 pêcheurs des provinces et territoires, provient de la Prestation et de la Subvention aux pêcheurs (PSP) mise en place par le ministère des Pêches et des Océans (MPO) et Emploi et Développement social Canada.

«La COVID-19 a créé d’importants défis pour les pêcheurs canadiens. C’est pourquoi, avec le soutien de nos partenaires, le MPO a mis en place ce programme pour  apporter un soutien financier essentiel aux pêcheurs indépendants, au moment où ils en ont le plus besoin», nous écrit-on par voie de courriel.  

Au Québec, le programme de PSP avait fourni plus de 4,5 millions de dollars à 534 demandeurs, en date du 3 novembre 2020. «Et ce chiffre continuera d’augmenter à mesure que nous procéderons à de nouveaux examens administratifs des demandes, affirme Barre Campbell, responsable des relations avec les médias du MPO. Une aide supplémentaire sera fournie en 2021 lorsque les pêcheurs demanderont leur deuxième paiement dans le cadre du volet Prestation aux pêcheurs du programme de PSP.»

Selon Paul Boudreau, dirigeant de la firme comptable Corbeil et Boudreau de Cap-aux-Meules, les pêcheurs madelinots, tant crabiers que homardiers, sont «de façon générale» admissibles à la subvention salariale de 75 % offerte dans le cadre du PSP. Cette aide est consentie si leurs revenus ont chuté d’au moins 30 % en mai et juin. «Les modalités de calcul sont complexes, souligne M. Boudreau. Par exemple, pour les homardiers en particulier, Revenu Canada nous donne le choix de calculer les revenus sur la base de la comptabilité de caisse, plutôt que sur la base du revenu au débarquement. La comptabilité de caisse, c’est le moment où tu reçois ton argent, quand le prix payé à quai est connu la semaine d’après. Et il y a aussi toutes les questions d’incorporation ou non des entreprises de pêche à prendre en considération; c’est au cas par cas.»

De plus, en date du début novembre, le MPO avait fourni une aide financière à 185 demandeurs de l’industrie de la transformation du poisson et des fruits de mer, dont une entreprise basée au Québec. La présidente-directrice générale de LA Renaissance des Îles, Lynn Albert, nous confirme qu’elle est du nombre. Elle dit avoir obtenu un soutien du Fonds canadien pour la stabilisation des produits de la mer, «pour la protection des travailleurs» contre la COVID-19.»

Pour sa part, au moment d’aller sous presse, Fruits de Mer Madeleine était toujours en attente d’une réponse à ses demandes de subvention pour se conformer aux nouvelles mesures de santé et de sécurité des travailleurs. Le directeur général de l’entreprise de transformation de l’Étang-du-Nord, Pierre Déraspe, précise avoir investi plus de 300 000 $ en installations de plexiglass, achat de masques et autres réorganisations physiques pour faciliter la distanciation sociale de ses employés.

Quant au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), il ne nous a été impossible d’obtenir le bilan de ses propres interventions de soutien à l’industrie en lien avec la pandémie avant la publication du journal.

REPÈRE – page 40 – Volume 33,5 Décembre 2020-Janvier 2021

300 X 250 Marentrack
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Pétroles Poirier
300 x 250 Trinav
300 X 250 Desjardins
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 ZF
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Polymos
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan

À propos de l'auteur : 

Hélène Fauteux
hfauteux@hotmail.com'

Hélène Fauteux est diplômée en communications et journalisme de l'Université Concordia. Établie aux Îles-de-la-Madeleine depuis 1986, elle a développé une solide expertise en matière de pêche et de mariculture.

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Lost Password?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net