Fruits de Mer Madeleine bonifie à 15 $ l’heure le salaire de ses travailleurs saisonniers

Actualités, Nouvelles, Pêche
0

Fruits de Mer Madeleine prend les devants pour contrer la pénurie de main-d’œuvre. L’entreprise de transformation de produits marins de l’Étang-du-Nord a annoncé, le 1er octobre, une deuxième bonification salariale depuis le début de l’année 2018, après une première augmentation de 65 cents l’heure entrée en vigueur le 1er avril. Elle a ainsi fait passer de 13,50 $ à 15 $ l’heure, le salaire minimum de ses travailleurs saisonniers.

Pierre Déraspe, directeur général de Fruits de Mer Madeleine, estime l’investissement entre            200 000 $ et 300 000 $ par année, selon les arrivages. Par cette annonce, il espère faciliter son recrutement de main-d’œuvre pour le printemps prochain. «Les gens qu’on a ici sont essentiels, souligne-t-il. Puis, je pense qu’il faut travailler de concert avec eux et puis leur démontrer qu’on a vraiment fait des efforts et qu’on a développé des budgets pour les récompenser. Et, éventuellement, bien, si c’est possible de recruter de la main-d’œuvre qui pourrait éventuellement travailler pour nous.»

Fruits de Mer Madeleine compte 160 employés, dont 120 ont un statut saisonnier. Du nombre, Jules Bourgeois, accueille avec satisfaction leur bonification salariale de 11 %. «C’était surprenant, parce qu’on ne s’attendait pas à ça, dit-il. Ça été une bonne nouvelle.» «Ça va faire du bien aux poches; ça va sûrement emmener d’autres personnes ici», renchérit son collègue André Chevarie. «Le monde va avoir plus d’ambition, de conclure en écho Donald Petitpas, de Grand-Ruisseau. Ça donne du pep!»

La CSN salue également la nouvelle. Le président de la section régionale du syndicat, Anatole Chiasson, note qu’elle cadre avec sa campagne syndicale de promotion 5-10-15. «Le cinq, c’est cinq jours d’avance pour son horaire de travail, précise-t-il. Le 10, c’est dix jours de congé de maladie et congé familial aussi. Et le 15, c’est la hausse du salaire; du taux du salaire minimum à 15 $ l’heure.»

Pour la CSN, les employeurs ne doivent donc pas se limiter à la hausse du salaire minimum pour fidéliser leurs travailleurs. Son président régional fait valoir que les conditions de travail optimales doivent aussi englober les enjeux liés à la santé et sécurité, aux horaires et aux avantages sociaux. La CSN a d’ailleurs entrepris, ce printemps, une campagne de syndicalisation dans le secteur des pêches de la Gaspésie et des Îles. M. Chiasson refuse toutefois d’en commenter les progrès.

MAIN-D’OEUVRE – page 38 – Volume 31,5 – Décembre 2018 – Janvier 2019

300 X 250 Mirapakon
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Polymos
300 X 250 BAPAP
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Raymarine
300 X 250 ZF
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Desjardins
300 x 250 Trinav
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Chantier naval Forillon
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Entreprises Léo Leblanc

À propos de l'auteur : 

Hélène Fauteux

Hélène Fauteux, journaliste et coordonnatrice de la salle des nouvelles de CFIM, la radio communautaire des Îles-de-la-Madeleine depuis 29 ans. Je collabore à Pêche Impact depuis les premières heures du journal. Diplômée de l'Université Concordia, à Montréal, où je me suis spécialisée en presse électronique, au sein des facultés de communication et de journalisme. J’ai fait mes premières armes dans la presse écrite pendant mes études, au Canada français, à l'hebdo du Haut-Richelieu. Depuis j’habite dans l'archipel madelinot où elle j’ai épousé un pêcheur de homard et j’ai développé une solide expertise du secteur des pêches et de la mariculture, épine dorsale de l'économie locale.

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Lost Password?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net