dimanche, janvier 29, 2023
AccueilNouvellesActualitésDes Nord-Côtiers et des Néo-Brunswickois intéressés par l’expertise de chasse aux loups-marins...

Des Nord-Côtiers et des Néo-Brunswickois intéressés par l’expertise de chasse aux loups-marins des Madelinots

L’expertise des Madelinots en matière de chasse aux loups-marins suscite l’intérêt des gens de la Côte-Nord et du Nouveau-Brunswick. Une délégation d’une douzaine de personnes dirigée par le créneau d’excellence Ressources, sciences et technologies marines de la Côte-Nord a notamment effectué une tournée de transfert de connaissance de deux jours dans l’archipel, les 25 et 26 octobre. Y prenait également part Sandra Gauthier du musée gaspésien Exploramer, qui offre des formations en abattage et en transformation du loup-marin.

«On en est aux premiers contacts et on pourra par la suite analyser les opportunités de maillage qui découlent de ces rencontres, explique la directrice du créneau d’excellence nord-côtier, Marilou Vanier. L’objectif de la tournée était de répondre au besoin des entreprises de la Côte-Nord à venir chercher l’expertise chez-vous, mais ce qu’on souhaite, pour les années suivantes, ce serait de transmettre ce type d’invitation pour encourager les initiatives inter-régionales et inter-créneaux.»

Pour l’occasion, une série de présentations ont été faites par le directeur de   l’Association des chasseurs de phoque intra-Québec (ACPIQ), Gil Thériault, du chasseur-boucher Réjean Vigneau, copropriétaire de la Boucherie Spécialisée Côte-à-Côte de Cap-aux-Meules, et par Écofaune Boréale, le centre collégial de transfert technologique (CCTT) du Cégep de Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean, qui est à développer une méthode de tannage écologique des peaux de loup-marin.

Ce CCTT a reçu une subvention de près de 642 000 $ sur deux ans, de la part du Conseil national de recherche du Canada en janvier dernier, afin de mettre au point de nouveaux procédés de valorisation tant des peaux de loup-marin que des peaux de poisson. Selon le chimiste et chercheur d’Écofaune Boréale, Daniel Poisson, le tannage écologique consiste à trouver une alternative au chrome, couramment utilisé en tannage commercial. «C’est un métal lourd, une ressource non-renouvelable pas très bonne pour l’environnement, souligne M. Poisson. Alors quand on parle de chimie verte, c’est qu’on veut justement s’éloigner du chrome avec de nouvelles formulations. C’est comprendre et appliquer la chimie du tannage de manière écologique pour s’éloigner des méthodes commerciales polluantes.»

Le CCTT prévoit présenter un rapport d’étape l’été prochain, sur les travaux de recherche appliquée en cours afin de valoriser la fourrure de phoque. Notons également qu’un jeune Madelinot d’une trentaine d’années, Maxime Chevrier, est actuellement en stage de formation d’une durée de six mois chez Écofaune Boréale en vue de créer une tannerie verte dans l’archipel.

UPM

Pour sa part, l’Union des Pêcheurs des Maritimes (UPM) a invité le DG de l’ACPIQ à titre de conférencier, lors de son assemblée générale annuelle tenue à Moncton à la fin octobre. Le directeur général de l’UPM, Martin Mallet, raconte que les pêcheurs côtiers du Nouveau-Brunswick s’inquiètent de la prolifération de la population de phoques gris dans le golfe du Saint-Laurent. «Pendant l’été, on voit des colonies qui s’établissent là où on n’en voyait pas avant, dit-il. Et avec ce qui s’est passé dans le Golfe avec certaines espèces comme la morue, qui a bien de la misère à se rétablir, éventuellement, si on ne fait rien pour contrôler la consommation du phoque, un moment donné ils vont peut-être commencer à s’attaquer au homard.»

M. Mallet fait également remarquer que le Nouveau-Brunswick compte un important bassin de chasseurs de gibier, tel que l’orignal et le chevreuil. «Mais on n’a pas d’expertise, ni de chasseurs, à l’heure actuelle, qui chassent activement le phoque gris. On a perdu la culture de la chasse aux phoques, il y a bien longtemps. Et donc, on aimerait faire bouger ce dossier-là auprès de nos chasseurs, pour développer la chasse aux fins de consommation personnelle et aussi, éventuellement, la chasse commerciale.»

L’UPM compte dans ses rangs plus de 1 300 pêcheurs côtiers, incluant des Autochtones, du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse. D’ailleurs, Martin Mallet nous informe que la formation que le madelinot Réjean Vigneau a dispensée à Pictou en février 2020, dans le cadre d’un projet pilote de développement de la chasse aux phoques gris en Nouvelle-Écosse, porte fruit. Le projet est coordonné par l’agence gouvernementale Perennia Food and Agriculture pour le compte du ministère des Pêcheries et de l’Aquaculture de la province.

«Ils sont à développer une chasse artisanale avec les Premières nations de ce coin-là, et de ce que j’entends ils ont quand même certains débouchés pour l’utilisation du phoque, mentionne le DG de l’UPM. Un de ces débouchés, c’est la production de nourriture pour animaux de compagnie.»

M. Mallet dit également que ça fait deux ans que son organisation cherche à s’impliquer à son tour dans la valorisation du phoque, mais qu’elle a été freinée par la pandémie. «On voudrait apprendre de ce que les autres font, ne pas réinventer la roue. Mais en plus, si possible, avec nos idées et nos compétences à l’UPM, on voudrait contribuer au développement de la chasse aux phoques pour l’ensemble de la côte Est.»

300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 ZF
300 x 250 Conception navale FMP
300 x 250 Trinav
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Polymos
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
hfauteux@hotmail.com'
Hélène Fauteux
Hélène Fauteux est diplômée en communications et journalisme de l'Université Concordia. Établie aux Îles-de-la-Madeleine depuis 1986, elle a développé une solide expertise en matière de pêche et de mariculture.
ARTICLES RELIÉS
- Annonceurs -
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 x 250 Trinav
300 X 250 Pétroles Poirier
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 ZF
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Polymos
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Wajax Volvo Penta

POPULAIRES