Révision du programme de financement des associations nationales : le MAPAQ effectue certains ajustements nécessaires

Actualités, Nouvelles, Pêche
0

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) révise à la baisse le soutien accordé à la plupart des associations nationales du secteur des pêches et de l’aquaculture.

Par exemple, pour l’année 2016-2017, l’Alliance des pêcheurs professionnels voit son budget de fonctionnement amputé de 20% alors que celui de la Fédération des pêcheurs semi-hauturiers subit une réduction de près de 25%. Le financement de l’Association québécoise de l’industrie de la pêche se traduit quant à lui par une légère hausse, qui s’explique par un ajustement à la suite de l’abolition d’une activité-bénéfice qui lui était jusque-là particulière.

Le député des Îles-de-la-Madeleine et adjoint parlementaire aux Pêcheries, Germain Chevarie, explique que ces coupes découlent de la révision des programmes, qui a également entraîné l’abolition de la Table maricole. «Il n’y a pas moins de travail à faire, concède-t-il. Il y a du réseautage, il y a de la concertation, il y a du soutien aux membres de chaque association ou regroupement, mais on a tenté d’optimiser au maximum les crédits budgétaires pour permettre de corriger certaines lacunes.»

Cela dit, la compression du budget des uns permet au MAPAQ de soutenir un plus grand nombre d’organisations. C’est le cas, entre autres, de l’Association des chasseurs de phoques des Îles, qui s’appelle désormais l’Association des chasseurs de phoques intra-Québec des Îles-de-la-Madeleine. «Elle a dû changer de nom parce que son rayonnement devient plus officiel pour l’ensemble du Québec, avec des partenariats en Basse-Côte-Nord, et ça nous a permis, d’ailleurs, de l’inscrire dans un mode de financement récurrent», explique le député.

Notons que le Regroupement des palangriers et pétoncliers uniques des Îles-de-la-Madeleine bénéficie, lui aussi, de la révision du Programme d’appui financier aux initiatives collectives du secteur des pêches et de l’aquaculture commerciales. Germain Chevarie précise que les frais de déplacement de son président, Pierre Chevrier, seront financés au cas par cas, pour lui permettre de participer aux discussions des deux paliers de gouvernement qui se tiennent sur le continent.

APPUI FINANCIER – page 35 – Volume 29,6 – Décembre 2016 – Janvier 2017

 

300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Polymos
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 x 250 Trinav
300 X 250 ZF
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Wajax Volvo Penta

À propos de l'auteur : 

Hélène Fauteux
hfauteux@hotmail.com'

Hélène Fauteux est diplômée en communications et journalisme de l'Université Concordia. Établie aux Îles-de-la-Madeleine depuis 1986, elle a développé une solide expertise en matière de pêche et de mariculture.

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Lost Password?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net