dimanche, juillet 21, 2024
AccueilNouvellesActualitésTriste fin pour Les Fruits de mer de l’Est du Québec

Triste fin pour Les Fruits de mer de l’Est du Québec

L’usine Les Fruits de mer de l’Est du Québec à Matane a connu une triste fin, le 18 mars, lorsque ses propriétaires ont annoncé sa fermeture définitive. Non seulement cette fermeture mettait un terme à une tradition remontant à 1966, mais onze jours plus tard, c’est tout un patrimoine qui s’envolait en fumée lorsqu’un violent incendie a complètement détruit le bâtiment. Ainsi se tournait une page marquante de l’histoire de Matane.

La firme danoise Royal Greenland, qui avait acheté les installations de Matane en 2011, a justifié sa décision par la chute des stocks de crevettes, le retard dans l’arrivée des employés temporaires mexicains et les faibles profits dégagés par la transformation des produits marins. C’est le décret fédéral visant à exiger un visa de la part des Mexicains travaillant au Canada qui aura principalement motivé la compagnie à mettre la clé sous la porte, d’autant plus qu’elle avait dépensé d’importantes sommes dans la construction d’un hôtel visant à les héberger.

En plus de la construction de cet édifice de 71 chambres, l’entreprise avait, depuis 2018, investi 10 millions $ dans l’usine pour l’ajout de deux lignes de production, l’une pour le crabe des neiges et l’autre pour le homard. Une cinquantaine de personnes de la région et au-delà de 150 Mexicains ont perdu leur emploi.

L’INCENDIE A TOUT DÉTRUIT

Le 29 mars, l’alarme a été sonnée vers 18h30 à la caserne de pompiers de la Ville de Matane. Devant l’ampleur du sinistre, les confrères du service régional de sécurité incendie de la MRC de La Matanie et du service incendie de la Ville de Mont-Joli ont été appelés en renfort. Un total de 35 pompiers ont participé au combat. Les  premières hypothèses de la cause de l’incendie pointaient vers un chariot élévateur fonctionnant au propane.

Rencontré sur les lieux, le maire de Matane peinait à croire la scène de désolation qui se jouait sous ses yeux. «C’est triste à voir, a laissé tomber Eddy Métivier. C’est une tuile de plus qui s’ajoute à l’amère déception de la fermeture définitive par Royal Greenland. C’est l’identité matanaise de plusieurs décennies qui part en flammes.»

Pour l’élu, c’est aussi un patrimoine qui disparaît puisque non seulement il n’y aura plus de transformation de crevettes à Matane, mais il ne restera aucun vestige de ce qui représentait un fleuron de l’économie de sa ville. «Matane était connue sur les plans national et international à cause de sa crevette. On se souviendra aussi du Festival de la crevette. C’est malheureusement une page d’histoire qui se tourne.»

La sécurité civile de Matane a procédé à l’évacuation des résidents des secteurs à risque de contamination aérienne, en collaboration avec les policiers. La Ville avait aménagé un centre d’aide aux sinistrés à l’école secondaire de Matane.

PERTE TOTALE

L’incendie a été contrôlé vers 2 h 30 le lendemain matin. Le brasier a entraîné la perte totale de l’immense bâtiment. L’élément destructeur a ravagé l’usine sur presque toute son entièreté, notamment la nouvelle aile qui avait récemment été construite pour la transformation du homard.

À la suite de l’obtention de certaines informations, les pompiers de la Ville de Matane ont pris la décision, le 30 mars, de transférer la responsabilité de l’enquête à la division des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec. Des équipes d’employés de la Ville de Matane demeuraient également sur les lieux afin de s’assurer qu’il n’y ait aucune reprise des flammes. Les résultats de l’enquête n’ont pas encore été dévoilés.

LE BAS-SAINT-LAURENT – page 16 – Volume 37,2 Avril-Mai 2024

300 X 250 Marentrack
300 X 250 Entreprises Léo Leblanc
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Chantier naval Forillon
300 X 250 Polymos
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 AssurExperts Clovis Morris
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Harnois Énergies
300 X 250 GREMM
300 X 250 Techno Soude Marine
300 x 250 Trinav
300 X 250 Merinov
ARTICLES RELIÉS
- Annonceurs -
300 X 250 Polymos
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 AssurExperts Clovis Morris
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Merinov
300 X 250 GREMM
300 X 250 Desjardins
300 x 250 Trinav
300 X 250 Entreprises Léo Leblanc
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Chantier naval Forillon
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Harnois Énergies

POPULAIRES