samedi, mai 18, 2024
AccueilNouvellesActualitésZéro capture pour la pêche au calmar aux Îles-de-la-Madeleine

Zéro capture pour la pêche au calmar aux Îles-de-la-Madeleine

La relance de la pêche au calmar après 40 ans d’inactivité aux Îles-de-la-Madeleine, qui a fait grand battage médiatique l’an dernier, n’a pas donné les résultats escomptés. Seulement deux des 14 détenteurs de permis ont effectué des sorties en mer et sont revenus complètement bredouilles.

«On a eu zéro capture. C’est décevant, commente le directeur du bureau local du ministère des Pêches et des Océans (MPO), Cédric Arseneau. On aurait aimé ça que ce soit un succès automatique.»

Si les espoirs de succès étaient si élevés, c’est parce que l’abondance de la ressource a plus que doublé dans le Golfe et sur les côtes terre-neuviennes au cours des cinq années précédentes. À Terre-Neuve, les prises totales sont notamment passées de seulement 134 tonnes en 2016 à 10 000 tonnes en 2021, atteignant une valeur de plus de 60 millions $.

Or, M. Arseneau admet que les conditions imposées aux pêcheurs madelinots étaient très restrictives. Ces derniers étaient entre autres limités à 200 hameçons chacun – qu’on appelle des turluttes – alors que leurs confrères terre-neuviens peuvent en utiliser au nombre de leur choix. De plus, il était interdit aux titulaires de permis de l’archipel d’avoir ces turluttes à bord de leur embarcation pendant une autre activité de pêche dirigée.

«On avait des réserves par rapport au déploiement de l’effort parce qu’on était dans une démarche d’exploration, explique le  gestionnaire du MPO. On ne savait pas quels niveaux de capture on aurait et on voulait faire attention de ne pas générer un problème de prises accessoires ou d’interaction avec les autres pêcheries.»

OUVERTURE À DES ASSOUPLISSEMENTS

Bien qu’on soit toujours sans réponse à ces questions qui soulèvent des enjeux de conservation du maquereau, par exemple, le ministère pourrait faire preuve de plus de souplesse dans son plan de gestion 2023 de la pêche au calmar des Îles. Selon Cédric Arseneau, on pourrait ainsi laisser plus de place à la spontanéité des sorties en mer. Pour l’instant, les pêcheurs doivent en obtenir l’autorisation la veille, avant 19 heures.

«On va évaluer les propositions qui nous ont été faites par l’industrie [dans le cadre d’une réunion de débriefing tenue le 16 février], dit-il. Par exemple, s’il fait beau un matin et que les gens veulent sortir faire un tour pour aller voir, ils n’auraient pas besoin de nous appeler. L’idée c’est de trouver un équilibre entre donner assez de flexibilité pour trouver le calmar, et éviter de créer des précédents ou d’avoir des conséquences qu’on n’aurait pas vues venir.»

Réjean Vigneau, capitaine du STEPHANIE JUDITH de Cap-aux-Meules, n’a effectué qu’une seule sortie de pêche commerciale exploratoire au calmar l’été dernier, en raison des règles prohibitives du MPO. Il s’étonne de n’avoir appris que cet hiver, lors de la rencontre pour faire le bilan de la saison 2022, que le MPO en autorise aussi la pêche récréative. «C’est une pêche expérimentale, ça fait que si on veut voir s’il y en a quelque part, il faut nous laisser mettre nos lignes à l’eau, peu importe l’occasion, souligne-t-il. Que je sois en train de tendre une «trawl» à flétan ou que je sois en train de me promener sur l’eau avec ma famille, c’est important que j’aie le droit de mettre la ligne à l’eau si je vois une sorte de poisson sur la sondeuse qui m’est inconnu, pour savoir si c’est du calmar ou si c’est une autre sorte de poisson qui est là.»

La saison de pêche 2002 au calmar dans le secteur des Îles-de-la-Madeleine était permise entre les 18 juillet et 30 novembre. Le plan de gestion 2023 devrait être annoncé en juin.

REPÈRE – page 22 – Volume 36,2 Avril-Mai 2023

300 X 250 Entreprises Léo Leblanc
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Polymos
300 X 250 Desjardins
300 x 250 Trinav
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 AssurExperts Clovis Morris
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Chantier naval Forillon
300 X 250 GREMM
300 X 250 Harnois Énergies
300 X 250 Merinov
300 X 250 Mackay Marine
helene.fauteux@icloud.com'
Hélène Fauteux
Hélène Fauteux est diplômée en communications et journalisme de l'Université Concordia. Établie aux Îles-de-la-Madeleine depuis 1986, elle a développé une solide expertise en matière de pêche et de mariculture.
ARTICLES RELIÉS
- Annonceurs -
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Harnois Énergies
300 x 250 Trinav
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Polymos
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 GREMM
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Entreprises Léo Leblanc
300 X 250 AssurExperts Clovis Morris
300 X 250 Merinov
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Chantier naval Forillon

POPULAIRES