lundi, décembre 5, 2022
AccueilNouvellesActualitésTests d’engins de pêche à faible résistance par les homardiers : des résultats préliminaires...

Tests d’engins de pêche à faible résistance par les homardiers : des résultats préliminaires concluants

Une expérience initiée ce printemps par l’Inshore Fisherman Association (IFA), afin de tester des engins de pêche à faible résistance pour réduire les risques d’empêtrement des baleines noires menacées d’extinction, donne des résultats préliminaires concluants. Le ministère des Pêches et des Océans (MPO) y avait alloué une somme de 150 000 $ pour mettre à l’épreuve différents équipements qui répondent aux normes américaines. C’est que dès l’an prochain, les pêcheurs canadiens devront doter leurs lignées de cages de cordages qui se rompent à une tension de 1 700 livres, à défaut de quoi ils verront le marché des États-Unis se fermer à leurs produits.

Le directeur intérimaire de l’IFA, Gil Thériault, précise que neuf pêcheurs de homard, toutes affiliations confondues, ont fait l’essai en mer de deux types d’engins, de la troisième à la neuvième semaine de pêche inclusivement. Le protocole de recherche a étéétabli par la firme de génie conseil Corbo, de Caraquet au Nouveau-Brunswick. «L’intérêt qu’on avait, c’est qu’il y ait des pêcheurs tout le tour des Îles, sur différents fonds de pêche, explique M. Thériault. Et quand ça cassait, il fallait qu’ils prennent des photos, des vidéos. Ça alourdissait évidemment leurs journées de pêche. C’est pourquoi chacun a été rémunéré pour sa participation».

MANCHONS

L’un des engins mis à l’épreuve est ce qu’on appelle un manchon, c’est à dire une gaine dans laquelle les pêcheurs glissent leur cordage et qui se resserre à chaque bout lorsque sous pression. Le manchon est conçu pour se briser sous une tension de 1 700 livres, souligne Gil Thériault. «Cette mesure, c’est le chiffre magique auquel les Américains sont arrivés pour s’assurer que les baleines puissent au besoin se désempêtrer», dit-il.

Tous les neuf pêcheurs n’ont cependant pas pu en faire l’expérience puisque les manchons commandés par CORBO n’étaient compatibles qu’avec les cordages de 7/16 de pouces de diamètre, alors que nombreux sont ceux qui utilisent des câbles d’autres grosseurs. Malgré tout, le directeur intérimaire de l’Association assure que différentes tailles de manchon sont disponibles sur le marché. «Ceux qui les ont essayés, qui ont pu les adapter à leurs cordages, ont généralement bien apprécié les manchons, affirme M. Thériault. La façon dont il passait dans le «haleur» n’a pas causé problème; ça ne changeait pas grand-chose à leur trawl au complet.»

CORDAGE PLOMBÉ

Le second type de faible maillage mis à l’épreuve est un cordage plombé, spécifiquement conçu pour se rompre sous une tension de 1 700 livres. Les pêcheurs l’ont expérimenté de deux façons, soit en l’utilisant sur toute la longueur de leur lignée de cages, ou en ne l’insérant que sur une portion limitée à une brasse. Et, selon ce que rapporte Gil Thériault, c’est la méthode la plus courte qui a reçu le plus de commentaires positifs. «Une brasse, ça suffit pour avoir une faiblesse dans le système, dit-il. Il n’y a pas beaucoup de gens qui ont aimé le long cordage, qui peut mesurer de sept à 15 brasses selon les fonds de pêche et la profondeur des eaux, parce que le fait qu’il trainait sur le fond – il y en a beaucoup qui pêchent sur des fonds rocheux – ça posait un problème d’usure prématurée.  Et l’autre chose qui a été notée, parce qu’il était plombé plus long, c’est que ça calait les bouées. Et quand il y avait de la vague un peu, le monde perdait leurs bouées de vue. »

D’autre part, le directeur intérimaire de l’IFA raconte qu’on avait aussi installé un tensiomètre sur le cordage régulier d’une des lignées de cages des pêcheurs, pour en tester la force. «Pour nous donner une idée de quelle sorte de pression on parle, généralement, indique-t-il. Il a été utilisé pas mal tout le temps sur les mêmes profondeurs, pour voir, dépendamment des vents, des courants, si les tensions sont assez régulières ou si ça varie beaucoup.»

PEU DE BRIS

Et, tandis que les données recueillies sont présentement analysées par la firme d’ingénierie néo-brunswickoise, M. Thériault relève que, somme toute, les pêcheurs n’ont pas constaté plus de bris sur les cordages à maillon faible que sur leurs cordages traditionnels. «Il est quand même vrai que les conditions météorologiques ont été exceptionnellement calmes, cette saison, concède-t-il. Mais, au début de la saison, c’était un peu la panique, parce que les pêcheurs disaient ‘‘ça va être épouvantable, tout le monde va perdre ses cages et ça va causer plus de problème que d’autre chose!’’»

Il mentionne également qu’un seul des neuf pêcheurs a suivi à la lettre le protocole de Corbo Génie Conseil, en consacrant trois lignées de cages à chacune des trois méthodes de pêche avec maillon faible expérimentée. «Encore une fois, ce n’est pas tout le monde qui a pu essayer les trois méthodes, mais ce n’est qu’un faible pourcentage de leurs trawls qui était en essai», fait remarquer Gil Thériault.

Une rencontre de discussion sur le rapport préliminaire de Corbo est prévue cet automne, avant qu’on ne formule les recommandations finales à présenter au MPO.

PROTECTION ET CONSERVATION – page 16 – Volume 35,4 Septembre-Octobre-Novembre 2022

300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Mackay Marine
300 x 250 Trinav
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Desjardins
300 X 250 ZF
300 X 250 Polymos
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Diesel-Bec
hfauteux@hotmail.com'
Hélène Fauteux
Hélène Fauteux est diplômée en communications et journalisme de l'Université Concordia. Établie aux Îles-de-la-Madeleine depuis 1986, elle a développé une solide expertise en matière de pêche et de mariculture.
ARTICLES RELIÉS
- Annonceurs -
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 ZF
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 x 250 Trinav
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Polymos
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Mackay Marine

POPULAIRES