Boudins d’élevage de moule : Merinov expérimente des filets protecteurs

Actualités, Nouvelles, Pêche, R&D
0

En plus de faire l’essai de cages pour protéger les moules d’élevage contre les canards, Merinov fait l’expérience, cet automne, aux Îles-de-la-Madeleine, de filets d’exclusion. Or, plutôt que d’englober plusieurs boudins d’élevage à la fois, comme dans les cages, les filets sont conçus pour une protection individuelle.

Le chercheur scientifique Nicolas Toupoint explique qu’il a bonifié une technique déjà utilisée à l’Île-du-Prince-Édouard, afin d’en éviter les inconvénients. «On a essayé une nouvelle méthode qui est d’utiliser des disques de plastique, finalement, qui vont être insérés directement dans le boudin et qui vont avoir un diamètre plus important que celui du boudin, afin d’écarter le filet protecteur du boudin. C’est surtout pour éviter que la moule ne migre sur le filet secondaire, ce qui arrivait à l’Île-du-Prince-Édouard, et du coup que l’effet protecteur soit nul.»

Le défi, c’est de voir à ce que les bio-salissures qui vont s’accumuler sur les filets n’empêchent pas les moules de croître normalement. Pour son projet pilote, en collaboration avec La Moule du Large, Merinov va comparer le taux de grossissement de 30 boudins protégés à celui de 30 boudins traditionnels, ancrés à 10 mètres de profondeur, dans la baie de Plaisance. Les résultats seront également comparés à ceux obtenus dans les cages d’exclusion, conçues par le mytiliculteur Christian Vigneau.

«L’idée, c’est vraiment d’installer le tout en même temps pour avoir des résultats similaires et donc comparables à la fin du test, c’est-à-dire à la fin du cycle de production qui va être en juin 2017. Et puis, on espère pouvoir faire un transfert technologique à l’industrie à l’automne 2017», indique monsieur Toupoint.

Ce projet est globalement estimé à 90 000 $ sur deux ans. Le programme FAIR (Fonds d’aide aux initiatives régionales) du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations de même que le ministère québécois des Pêcheries y consentent une somme de 64 000 $.

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT– page 29 – Volume 28,6 – Décembre 2015 – Janvier 2016

300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Entreprises Léo Leblanc
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 AssurExperts Clovis Morris
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 CNESST
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Électro-Démarreur
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Raymarine
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 x 250 Trinav
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Latitude Marine
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Desjardins
300 x 250 Notus
300 X 250 Polymos
300 X 250 ZF

À propos de l'auteur : 

Hélène Fauteux
hfauteux@hotmail.com'

Hélène Fauteux est diplômée en communications et journalisme de l'Université Concordia. Établie aux Îles-de-la-Madeleine depuis 1986, elle a développé une solide expertise en matière de pêche et de mariculture.

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Lost Password?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net