dimanche, janvier 29, 2023
AccueilNouvellesActualitésLa revue «Actualités marines» maintenant en ligne

La revue «Actualités marines» maintenant en ligne

Plusieurs personnes du milieu de la pêche maritime du Québec, surtout parmi les plus vieilles, se souviennent probablement de la revue «Actualités marines», qui a été publiée par le gouvernement du Québec de 1957 à 1973. Après huit ans de démarches auprès de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) par le premier directeur de l’Institut Maurice-Lamontagne, Jean Boulva, tous les numéros de ce périodique ont été numérisés et sont maintenant accessiblesen ligne à https://numerique.banq.qc.ca/ patrimoine/details/52327/4576173.

«Les anciens du milieu de la pêche maritime au Québec et sans doute de nombreux jeunes qui y sont aujourd’hui actifs seront intéressés de retrouver, grâce à cette revue abondamment illustrée, l’histoire de nos pêches et des activités associées, telles que la recherche scientifique, entre autres, au laboratoire de Grande-Rivière durant les années de la Révolution tranquille du Québec», croit M. Boulva.

HUIT ANS DE DÉMARCHES

La première requête du scientifique à la retraite remonte au 24 janvier 2014, requête à laquelle un bibliothécaire de BAnQ a accusé réception la journée même pour l’informer que la demande serait acheminée au service concerné. Puis, silence radio.

Sept ans plus tard, plus précisément le 5 mars 2021, M. Boulva est revenu à la charge via le formulaire numérique disponible sur le site Internet de BAnQ. Il a ainsi rappelé à l’organisme que la revue «Actualités marines» occupait une place dans l’histoire du Québec. «C’est important pour les gens de l’Est-du-Québec qui ne peuvent pas se payer le luxe de visiter votre Grande Bibliothèque et cette revue est à peu près introuvable ailleurs, écrivait-il. Difficile de comprendre pourquoi une publication de cette importance ne soit pas, dans son ensemble, disponible en ligne à BAnQ. C’est à se demander qui dicte les priorités chez vous.»

L’auteur poursuivait sa missive en rappelant que la pandémie avait démontré l’importance de rendre disponible en ligne beaucoup plus de documents d’intérêt général. «Vous devriez quintupler votre effort de numérisation! Il y a un Québec en dehors de Montréal. Il y a des villages lointains et des campagnes qui profiteraient grandement d’avoir accès par le Web à plus de matériel!»

M. Boulva se remémore encore l’amertume qu’il a éprouvée lorsque l’équipe du service aux usagers de l’organisme lui a répondu que la revue «Actualités marines» ne faisait pas partie du plan de numérisation de 2021-2022. Mais, il en aurait fallu bien plus pour le décourager. Il a alors écrit au président-directeur général de BAnQ de l’époque, Jean-Louis Roy, afin de lui faire part de sa déception et pour réitérer sa demande. Il a envoyé sa lettre en copie conforme à la ministre de la Culture et des Communications de l’époque, au ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation ainsi qu’au ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale.

Le 14 avril 2021, BAnQ a reculé et a informé M. Boulva que la revue faisait finalement partie du plan de numérisation de 2021-2022. Ce n’est cependant que le 1er novembre dernier que celui qui a été directeur de l’Institut Maurice-Lamontagne de Mont-Joli de 1987 à 2005 a reçu la confirmation que la revue était maintenant en ligne.

Jean Boulva et «ActualitÉs marines»

C’est en 1966 que Jean Boulva a découvert «Actualités marines». «J’étais étudiant au bac à l’Université de Montréal. Je m’intéressais beaucoup à l’observation des oiseaux. J’ai passé tout le mois de mai 1966 aux Îles-de-la-Madeleine pour faire des observations sur la migration printanière.»

Dans les premières journées de son arrivée dans l’archipel, on lui avait parlé de l’existence d’un laboratoire de recherche sur les pêches à Gros Cap. «Je me suis amené là. Il y avait une bibliothèque où, sur une table, trônait un exemplaire d’«Actualités marines». J’ai feuilleté la revue et je trouvais les articles intéressants. Il y avait beaucoup de photos. Quand je suis revenu des Îles-de-la-Madeleine, j’ai écrit à «Actualités marines» pour m’abonner. On m’a répondu qu’on m’abonnait et que c’était gratuit. Or, c’est comme ça que mon lien avec «Actualités marines» a commencé.»

COLLECTION

Jean Boulva a collectionné tous les numéros jusqu’en 1973, année où la publication a cessé. «Après mon doctorat, je suis parti en France pendant deux ans et j’ai dû laisser aller ma collection. Je l’ai donnée à quel-qu’un. Puis en 2014, j’avais besoin de retrouver des photos d’un numéro pour une présentation que je devais faire. Alors, je me suis dit que c’était certainement numérisé à Bibliothèque et Archives nationales. J’ai cherché sur le site et je n’ai rien trouvé, sauf une photo du ministre des Pêches de l’époque, en 1957, Camille-Eugène Pouliot, qui annonçait le lancement de la revue. C’est à ce moment-là que je leur ai écrit.»

REVUE DE VULGARISATION MARITIME

La revue « Actualités marines » était publiée par le département des Pêcheries de la province de Québec à la fin du régime de Maurice Duplessis. Il s’agissait d’une revue de vulgarisation dans le domaine des pêches marines. Elle regorgeait notamment d’articles sur les pêches, le développement de nouveaux bateaux et la recherche en biologie marine par des biologistes du laboratoire de Grande-Rivière, dont la plupart sont devenus professeurs à l’Université de Montréal ou à l’Université Laval.

Si la publication a cessé en 1973, ce serait à la suite d’un sondage, se souvient Jean Boulva, qui aurait révélé qu’elle ne suscitait plus vraiment d’intérêt. «Le problème, dans les dernières années de la revue, c’est qu’il n’y avait plus d’articles en biologie et sur la mer. C’était quasiment devenu un outil pour annoncer les nominations au sein du ministère, les nouveaux programmes, les subventions. C’était devenu un peu aride. Pour un lecteur comme moi, c’était beaucoup moins intéressant que les premiers numéros. Mais, pour les gens des pêches, c’était peut-être très utile.»

Parmi les articles les plus intéressants, Jean Boulva cite en exemple ceux qui portent sur la recherche en biologie au laboratoire de Grande-Rivière, qui a longtemps été la référence en sciences de la mer au Québec.

«Il y a toute une épopée en sciences de la mer et la revue «Actualités marines» couvre toute une série d’années où on peut retracer ce qui est arrivé dans ce domaine, souligne M. Boulva. C’est pour ça que j’en vois l’importance. Peut-être que je suis trop enthousiaste parce que c’est un sujet qui m’intéresse, mais j’espère qu’il y en a d’autres qui partageront mon intérêt pour la revue.»

ACTUALITÉS MARINES – page 41 – Volume 35,5 – Décembre 2022 – Janvier 2023

300 X 250 ZF
300 X 250 Pétroles Poirier
300 x 250 Trinav
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Polymos
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Marentrack
ARTICLES RELIÉS
- Annonceurs -
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Polymos
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Mackay Marine
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Yanmar
300 x 250 Trinav
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 ZF
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Wajax Volvo Penta

POPULAIRES