Le 12e Rendez-vous annuel de l’industrie des Îles-de-la-Madeleine se tiendra en mode virtuel

Actualités, Nouvelles, Pêche
0

COVID-19 oblige : le Rendez-vous annuel de l’industrie de la pêche et de la mariculture des Îles-de-la-Madeleine se tiendra sur la plateforme ZOOM, le mercredi 16 décembre. L’événement virtuel, qui marquera la 12e édition de la rencontre traditionnelle de fin d’année organisée par la Communauté maritime, permettra de respecter les règles sanitaires en vigueur, pour éviter la propagation du virus potentiellement mortel.

Josiane Pelosse, directrice du développement du milieu, précise que le service de vidéoconférence en ligne permet d’accueillir un nombre illimité de personnes. «C’est la beauté de la chose!, se félicite-t-elle. Ça nous permet d’élargir nos invitations à toutes les institutions scolaires qui offrent un programme relié aux pêches. C’est ainsi qu’à l’habituelle participation des jeunes inscrits à l’éducation des adultes en pêche professionnelle de la Commission scolaire des Îles, devrait s’ajouter celle d’étudiants de l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec, de l’Institut maritime du Québec et de l’Institut des sciences de la mer de l’Université du Québec à Rimouski.» 

Pour l’occasion, la rencontre sera limitée à une durée de deux heures, en avant-midi. Elle sera animée par Gabrielle Landry, ex-directrice de la Fédération des pêcheurs semi-hauturiers du Québec, qui fut aussi à la barre du développement du milieu et des communications de la Municipalité des Îles ces six dernières années. «Nous aurons également une ressource pour animer la période de questions et ouvrir les micros des gens pour permettre les échanges avec les participants et ainsi éviter la cacophonie, précise Mme Pelosse. Au même titre qu’on le ferait dans une salle avec un micro, les gens cliqueront sur une main pour signifier leur intérêt à prendre la parole. Ce sera la même logistique qu’une conférence téléphonique, finalement.»

Comme le veut la tradition, le Rendez-vous 2020 des acteurs de l’industrie présentera une revue des faits marquants des 12 derniers mois tels que relevés par les médias d’information, de même qu’un bilan des différentes pêcheries du territoire dressé par le ministère des Pêches et des Océans (MPO).

De plus, une présentation de la Communauté maritime, intitulée Coopérer pour favoriser l’attractivité du secteur pêche et mariculture, figure également à la programmation. Josiane Pelosse explique qu’elle présentera alors une nouvelle initiative municipale visant l’organisation de séjours exploratoires d’ici le printemps, afin d’aider au recrutement de la main-d’œuvre et de contrer la pénurie dans les usines de transformation, à bord des bateaux de pêche et au sein des entreprises aquacoles. «On veut dire aux gens du secteur qu’on est conscient de leurs besoins et qu’on va aller les rencontrer pour les consulter individuellement sur leurs besoins très spécifiques, pour organiser des séjours exploratoires sur mesure et s’assurer de retombées concrètes.»

D’autre part, le Comité permanent sur la sécurité des bateaux de pêche du Québec diffusera la vidéo d’une séance de familiarisation avec les consignes de santé et de sécurité à bord d’un homardier. De leur côté, le Rassemblement des pêcheurs et pêcheuses des côtes des Îles et Merinov feront le point sur les travaux qu’ils mènent en collaboration depuis 2017, pour développer et mettre en œuvre un outil d’aide à la décision en ce qui concerne la date d’ouverture de la saison de pêche au homard de la zone 22 de l’archipel.

Enfin, il sera aussi question du sébaste avec la biologiste Caroline Senay de l’Institut Maurice-Lamontagne, qui fera état de la plus récente évaluation des stocks de  l’unité 1 du Golfe et de ses projets de recherche prioritaires. Pour sa part, Damien Grelon, chercheur industriel chez Merinov, présentera un compte rendu des travaux en cours pour développer la sélectivité du chalut de pêche et en réduire l’incidence sur l’écosystème marin, de même que pour redéfinir les pratiques à bord des navires pour optimiser la qualité du poisson, en vue de la reprise de la pêche commerciale au poisson rouge sous moratoire depuis 1995.

CONCERTATION – page 18 – Volume 33,5 Décembre 2020-Janvier 2021

300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Polymos
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 ZF
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Kohler Marine
300 x 250 Trinav
300 X 250 Mackay Marine

À propos de l'auteur : 

Hélène Fauteux
hfauteux@hotmail.com'

Hélène Fauteux est diplômée en communications et journalisme de l'Université Concordia. Établie aux Îles-de-la-Madeleine depuis 1986, elle a développé une solide expertise en matière de pêche et de mariculture.

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Lost Password?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net