L’entreprise La Moule du Large poursuit son expansion avec de forts investissements

Actualités, Nouvelles, Pêche
0

La Moule du Large célèbre son 10e anniversaire cette année. Au fil des ans, c’est sa production d’huître qui est devenue le fleuron de l’entreprise aquacole de la Pointe-Basse, aux Îles-de-la-Madeleine.

Depuis ses premiers essais en 2009-2010, Christian Vigneau, pionnier de l’ostréiculture québécoise, a vu sa récolte passer de quelques milliers à quelques millions d’individus. Son entreprise réussit à en doubler les volumes chaque année, dit-il. «On est sur les marchés à l’année; on récolte hiver comme été. L’automne, c’est certain que la demande est plus forte. On a beaucoup de festivals d’huîtres, les supermarchés nous mettent beaucoup en promotion dans leurs circulaires», précise le mariculteur.

INTÉRÊT DE L’ASIE

De plus, M. Vigneau est actuellement à   investir plusieurs centaines de milliers de dollars dans son usine, afin de se conformer aux normes de salubrité fédérales qui lui ouvriront les portes de l’exportation. Il explique que la demande pour ses huîtres d’élevage lui vient d’aussi loin que de l’Asie. «On a des échantillons qui se sont rendus jusque là-bas et on a eu de très, très bons commentaires sur nos échantillons, affirme-t-il. Puis, c’est une visée de l’entreprise. Cependant, je ne peux pas dire maintenant qu’on se rendra en Asie; c’est une marche à la fois qu’on est en train de monter.»

Grâce à l’huître, La Moule du Large emploie aujourd’hui 22 personnes, soit sept fois plus qu’à ses débuts en 2007, et ce, pour une durée moyenne de 35 semaines par année. Qui plus est, au moins six autres emplois seront créés l’été prochain, avec l’ouverture de son centre d’interprétation touristique, assorti d’un comptoir de vente à même ses installations industrielles. «On a beaucoup de touristes qui       passent, l’été, qui nous demandent comment on fait ça, et tout ça, explique Christian Vigneau. Et, on veut recevoir ce monde-là pour les éduquer de la bonne manière.»

Tourisme Québec lui a d’ailleurs consenti une somme non remboursable de 227 000 $, ce printemps, pour le développement de son centre d’interprétation et la construction d’un bateau d’excursion.

REPRISE DE LA MOULE

Quant à l’élevage de la moule bleue, il a repris son rythme de croisière, cette année. On se rappellera que la production 2015 de La Moule du Large avait été complètement décimée par une combinaison de prédation par les canards et d’endommagement par les glaces, dans la baie de Plaisance. Depuis, l’entreprise s’est rabattue sur la lagune de Havre-aux-Maisons pour relancer ses opérations. «Je suis       ramené à la raison quand même, concède M. Vigneau. D’année en année, où est-ce que tout ce qu’on met au large, on perd tout et les canards reviennent. Le printemps passé, l’hiver passé, il y avait encore autour de 2000 gibiers dans notre parc aquacole (de la baie de Plaisance).»

Cela dit, La Moule du Large ne renonce pas pour autant à ses activités d’élevage en mer. Christian Vigneau travaille en collaboration avec Merinov à la conception d’une cage de protection pour y transférer ses mollusques en phase finale de grossissement. «Quand elle arrive presque à maturité, l’objectif est de transférer la moule au large pendant quelques mois pour essayer d’aller chercher le goût du large, et d’essayer, avant la ponte, de l’empêcher de pondre aussi, pour qu’elle garde un rendement en chair plus élevé.»

Selon l’aquaculteur, les moules bleues sont non seulement la proie des canards, mais aussi des étoiles de mer et des crabes.

MARICULTURE – page 34 – Volume 30,5 – Décembre 2017-Janvier 2018

300 x 250 Notus
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 x 250 Trinav
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Yanmar
300 X 250 ZF
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Polymos
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Marindustriel
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Raymarine
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Électro-Démarreur
300 X 250 CNESST
300 X 250 Latitude Marine
300 X 250 AssurExperts Clovis Morris
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Entreprises Léo Leblanc
300 X 250 Marentrack

À propos de l'auteur : 

Hélène Fauteux
hfauteux@hotmail.com'

Hélène Fauteux est diplômée en communications et journalisme de l'Université Concordia. Établie aux Îles-de-la-Madeleine depuis 1986, elle a développé une solide expertise en matière de pêche et de mariculture.

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Lost Password?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net