mardi, mai 24, 2022
AccueilNouvellesActualitésNouveau partenariat entre les entreprises Chantier naval MDC et Léo LeBlanc et...

Nouveau partenariat entre les entreprises Chantier naval MDC et Léo LeBlanc et Fils

Chantier naval MDC a finalement renoncé à construire des navires de pêche dans son nouvel atelier érigé sur la Pointe de Havre-aux-Maisons en 2019. On se rappellera que, grâce à cette expansion dans des locaux neufs, l’entreprise de L’Étang-du-Nord souhaitait y doubler son nombre d’employés, pour passer à 10 (Pêche Impact mai 2019). Or, son dirigeant, Daniel Chiasson, explique que force a été de constater que la main-d’œuvre était plus difficile à recruter que prévu.

«Notre projet de chantier naval remonte à 2017, raconte-t-il. Mais, une fois le financement obtenu et la construction débutée, nous n’arrivions pas à recruter suffisamment de personnes pour être pleinement opérationnels.» «Suite à une campagne de promotion, faisant valoir que nous sommes aussi compétitifs que l’assurance-emploi, nous avons réussi à recruter des gens, enchaîne sa conjointe et adjointe administrative, Andrée-Anne Corbeil. Mais l’assiduité n’était pas toujours présente et c’était un éternel recommencement pour s’entourer d’une équipe qui nous permettait de réaliser nos contrats. On s’est vite rendu compte qu’on n’y arriverait pas.»

M. Chiasson, qui est aussi propriétaire de l’entreprise Mécanique Daniel Chiasson, s’est plutôt tourné vers un nouveau partenariat avec Léo LeBlanc et Fils, qui lui était jusqu’alors concurrente en matière de construction de navires de pêche. Léo LeBlanc et Fils, qui a loué pendant quelques années un espace dans le bâtiment voisin du Chantier naval MDC, est ainsi devenu copropriétaire de ce dernier au début janvier 2022. Le président de son conseil d’administration, Jean-Félix LeBlanc est bien heureux de s’y être relocalisé. «Nous avons formé une compagnie à numéro qui est propriétaire du bâtiment et chacune de nos entreprises, qui conservent leur identité propre, paie un loyer établi en fonction des pieds carrés occupés», précise-t-il.

Tandis que Mécanique Daniel Chiasson dispose d’un espace pouvant accueillir un seul bateau à la fois, du côté du chantier naval Léo LeBlanc et Fils, on peut aisément construire deux navires en parallèle. Au moment de visiter les lieux, la coque d’un troisième bateau s’y trouvait également, toujours dans son moule. Jean-Félix LeBlanc se félicite en particulier de la modernité des équipements de ventilation et de chauffage des lieux. «La qualité de l’air est nettement plus saine pour nos travailleurs, affirme-t-il. Et, comme la dalle est radiante, la chaleur est uniforme du plancher au plafond. C’est plus confortable pour tout le monde et ça contribue à la qualité de la fibre de verre.»

CARNETS DE COMMANDES

Mécanique Daniel Chiasson dispose d’une équipe de cinq personnes, incluant son adjointe administrative. «Notre carnet de commandes est saturé, indique M. Chiasson. Nous accueillons les bateaux à l’intérieur de septembre à mai, après quoi nous nous concentrons sur les travaux d’urgence à quai pendant la saison de pêche. En 2021, on a aussi fait deux bateaux à l’extérieur, mais pour l’hiver, les jobs à l’extérieur c’est terminé. Et pour le printemps on en a trois à faire; chacun peut monopoliser notre espace pendant une semaine à un mois.»

Chez Léo LeBlanc et Fils, on opère aussi à pleine capacité. Le chantier naval compte une équipe de 10 personnes et pourrait même en embaucher deux autres, selon son dirigeant. «Au niveau de la pêche, ça va super bien, souligne Jean-Félix LeBlanc. Ça fait qu’on a de la demande en masse pour de la construction neuve, des coques, ou de la réparation. La flotte aux Îles est belle, mais c’est le temps d’investir et certains en profitent pour avoir un bateau plus performant ou encore parce qu’ils ont une opportunité de revente.» «Et du côté de la mécanique, les gens veulent de la fiabilité, poursuit Andrée-Anne Corbeil. Ils ont les moyens de changer leur équipement à neuf pour s’assurer une tranquillité d’esprit.»

Notons que Léo LeBlanc et Fils a deux modèles de navires de sa conception : le LeBlanc 32 à très faible tirant d’eau destiné aux homardiers côtiers de la Gaspésie de même que le LeBlanc 45, un speed boat d’une capacité de cale de 30 000 livres, son produit phare. S’est ajouté à son offre le MDC 45, conçu par le Chantier naval MDC et dont il a acheté le moule. L’entreprise dirigée par Jean-Félix LeBlanc a également recruté au sein de l’équipe Mario Chiasson, chef de production et lamineur copropriétaire du Chantier naval MDC qui a suspendu ses activités. «Ça nous a fait un petit pincement au cœur de céder notre moule à Léo LeBlanc et Fils, admet Daniel Chiasson. Mais on est content de la continuité du projet.»

MAGASIN      

De plus, Mécanique Daniel Chiasson et Léo LeBLanc et Fils ont décidé d’unir leurs forces, plutôt que de se faire concurrence, en matière de vente au détail d’équipements et d’agrès de pêche. Ils ont même acquis, au début du mois de janvier, les actions de Produits Marins FGR, qui étaient à vendre depuis 2019. Cette mise en commun aidera la nouvelle entité, à laquelle il reste à trouver un nom, à supporter un plus vaste inventaire, signale M. Chiasson. «Ça diversifie notre offre en produits; des produits que chaque entreprise n’avait pas, on se trouve à les avoir en gestion commune et on a plus de chance d’avoir au moins un modèle de chaque item pour dépanner tout le monde», dit-il.

Andrée-Anne Corbeil précise à ce propos qu’un nouveau poste est créé pour la gestion des inventaires et des commandes. Les trois emplois de chez Produits marins FGR sont aussi préservés.

CHANTIERS NAVALS – page 28 – Volume 35,1 Février-Mars 2022

300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Marentrack
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 x 250 Trinav
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 ZF
300 X 250 Polymos
300 X 250 Diesel-Bec
hfauteux@hotmail.com'
Hélène Fauteux
Hélène Fauteux est diplômée en communications et journalisme de l'Université Concordia. Établie aux Îles-de-la-Madeleine depuis 1986, elle a développé une solide expertise en matière de pêche et de mariculture.
ARTICLES RELIÉS
- Annonceurs -
300 X 250 Kohler Marine
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 ZF
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Diesel-Bec
300 x 250 Trinav
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Polymos
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan

POPULAIRES