mardi, août 9, 2022
AccueilNouvellesActualitésRégime alimentaire des phoques : le MPO doit combler des lacunes en matière...

Régime alimentaire des phoques : le MPO doit combler des lacunes en matière d’information

Tandis que certains stocks de poissons sont à leur plus bas niveau historique, Pêches et Océans Canada (MPO) devrait s’employer de toute urgence à combler les lacunes en matière d’information sur le régime alimentaire des phoques. C’est ce qui ressort d’un nouveau rapport, publié au mois de mai, par le groupe de travail sur la science des phoques de l’Atlantique, créé en 2020.

Cette première de neuf recommandations, stipule qu’une «évaluation saisonnière complète et spatialement représentative du régime alimentaire des phoques gris et des phoques du Groenland est nécessaire pour combler les lacunes importantes quant aux données et qui empêchent actuellement, à l’exception du sud du golfe du Saint-Laurent, toute évaluation précise de l’incidence de la prédation des pinnipèdes sur d’autres composantes de l’écosystème (y compris les espèces de poissons commercialement importantes et épuisées).»

Le groupe de travail, composé de six représentants d’organisations de pêcheurs des Maritimes, constate également que «les ensembles de données existantes sur les régimes alimentaires des pinnipèdes sont fortement biaisées à la fois sur le plan spatial, sexuel, temporel et par stade de vie. Par exemple, les échantillons reliés au régime alimentaire des phoques du Groenland sont concentrés loin de la zone d’habitat principale du troupeau de phoques, ce qui conduit à des évaluations très discutables (et probablement inexactes) des répercussions sur l’écosystème, car les niveaux d’échantillonnage appropriés ne sont pas disponibles depuis près de deux décennies.»

À ce propos, il relève notamment qu’en 2014, selon les estimations du MPO pour la seule division 2J3KL au large de Terre-Neuve-et-Labrador (TNL), les phoques du Groenland ont consommé un total estimé de 3,2 millions de tonnes métriques de proies. C’est un volume d’au moins 12 fois supérieur aux débarquements commerciaux de la province de cette même année.

DONNÉES SOUS-ESTIMÉES

Le directeur de l’Association des chasseurs de phoques intra-Québec, Gil Thériault, croit lui aussi que l’évaluation gouvernementale de la consommation annuelle moyenne de poissons par les phoques est sous-estimée. «À ce que je sache, les chiffres sont calculés sur la base de phoques en captivité qui ne dépensent certainement pas autant d’énergie que ceux qui doivent chasser pour se nourrir, dit-il. De plus, les calculs présupposent que les phoques mangent les poissons entiers, alors qu’on sait que très souvent, surtout quand ils se nourrissent sur des poissons en grand nombre, ils n’en mangent que l’estomac avant de sauter sur le prochain. Le résultat est qu’un phoque tue beaucoup plus de poissons qu’il n’en mange.»

Mieux comprendre la relation entre les phoques et la dynamique des stocks de poissons importants et de l’écosystème marin dans son ensemble, de même qu’améliorer la recherche sur la déprédation par les phoques sur les prises, les possibilités de commercialisation et les dommages aux engins de pêche, ressortent également des recommandations du groupe de travail sur la science des phoques de l’Atlantique.

SOMMET SUR LES PHOQUES

Joyce Murray, ministre des Pêches et des Océans, s’est quant à elle empressée, dès la sortie publique du rapport, de donner suite à sa recommandation 7, visant «la mise sur pied d’un forum scientifique sur les phoques, réunissant plusieurs intervenants et animé par des personnes issues d’organismes extérieurs». Elle a annoncé à cet effet la tenue d’un Sommet sur les phoques, l’automne prochain à Saint-Jean, T.‑N.‑L.

«Ce Sommet élargira la mobilisation sur les phoques de l’Atlantique, et facilitera la collaboration et les discussions entre les scientifiques, les membres de l’industrie de la pêche commerciale, les groupes autochtones, les représentants des provinces et des territoires, le milieu universitaire, les intervenants, et les organisations non gouvernementales de l’environnement sur la science, le développement du marché et les approches de gestion», écrit le MPO par voie de communiqué.

En réaction, le directeur de l’ACPIQ dit craindre qu’on ne s’enlise encore pendant des décennies dans des études scientifiques sur la problématique de la prédation de poissons et de crustacés par les phoques. «Faire un débat scientifique en se demandant s’il y a trop de phoques ou non est futile, insiste-t-il. La question devrait plutôt être : y a-t-il assez de phoques à des fins commerciales? Et nous en connaissons déjà la réponse. Je pense que dire qu’il est temps de passer à l’action est un euphémisme», commente Gil Thériault.

Notons que le Madelinot Jocelyn Thériault, du Regroupement des pêcheurs professionnels des Îles, figurait initialement parmi les membres du groupe de travail sur les phoques de l’Atlantique. Il a cependant dû remettre sa démission en raison de conflits d’horaire.

REPÈRE – Volume 35,3 – Juin-Juillet-Août 2022

300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Polymos
300 X 250 Mackay Marine
300 x 250 Trinav
300 X 250 Yanmar
300 X 250 ZF
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Wajax Volvo Penta
hfauteux@hotmail.com'
Hélène Fauteux
Hélène Fauteux est diplômée en communications et journalisme de l'Université Concordia. Établie aux Îles-de-la-Madeleine depuis 1986, elle a développé une solide expertise en matière de pêche et de mariculture.
ARTICLES RELIÉS
- Annonceurs -
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 ZF
300 X 250 Marindustriel
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Kohler Marine
300 x 250 Trinav
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Polymos
300 X 250 Diesel-Bec

POPULAIRES