21,2 M $ investis dans 48 ports de l’Est

À la une, Actualités, Nouvelles, Pêche
0

Au cours de l’exercice 2019-2020, le programme des ports pour petits bateaux (PPB) de la région du Québec de Pêches et Océans Canada a investi 21,2 millions $ dans 48 ports essentiels à la pêche commerciale de l’est du Québec.

Un total de 14,9 millions $ a été investi en Gaspésie pour des travaux dans 20 ports, tandis que 3,9 millions $ ont été injectés pour l’entretien de 9 ports aux Îles-de-la-Madeleine. Sur la Côte-Nord, des travaux de l’ordre de 2,4 millions $ ont été effectués dans 18 ports. Le directeur régional pour le Québec des ports pour petits bateaux n’étant pas disponible pour une entrevue, c’est ce que fait savoir la direction régionale des communications de Pêches et Océans Canada par voie électronique.

Travaux de dragage et de construction

«Le budget régulier du programme aura permis la réalisation de dragage aux ports de L’Anse-à-Beaufils, de l’Anse-à-Brillant, de Saint-Godefroi, de Rivière-au-Renard, de Grosse-Île, de l’Île d’Entrée, de Pointe-aux-Loups, de Millerand et de Pointe-Basse», énumère la directrice régionale intérimaire des communications de Pêches et Océans Canada pour la région du Québec, Pascale Fortin. De plus, les travaux de construction se sont poursuivis aux quais de Harrington Harbour, de Bonaventure et de Carleton. «Le budget régulier inclut également la préparation de plans et devis en vue de travaux majeurs effectués aux installations portuaires de Grosse-Île, de Rivière-au-Renard et de Rivière-Saint-Paul», ajoute-t-elle.

Le budget bisannuel, dont c’était la deuxième et dernière année en 2019-2020, a notamment permis de prolonger le brise-lames existant et d’installer des quais flottants à Sainte-Thérèse-de-Gaspé. Ce budget a aussi servi à installer une ligne de quais flottants à L’Anse-à-Beaufils, à construire une rampe de mise à l’eau à Pointe-aux-Loups, à bâtir des abris pour les réservoirs d’huiles usées et à effectuer plusieurs interventions mineures un peu partout sur le territoire.

Cessions de ports

«Le programme des PPB a consacré près de 11,1 millions $ pour céder des infrastructures non essentielles à la pêche commerciale», ajoute Mme Fortin. Parmi celles-ci, les infrastructures de Percé, de Gascons, de l’Anse-à-la-Barbe, de Rimouski et de Saint-Augustin seront cédées soit au gouvernement du Québec, soit aux municipalités qui se sont montrées intéressées à en faire l’acquisition.

La porte-parole du Ministère ne veut pas s’avancer sur les priorités retenues pour chacune des régions de l’est du Québec à partir du budget global. «Le programme travaille actuellement à l’élaboration de son plan de travail 2020-2021 qui devra être divulgué au printemps 2020», fait savoir Pascale Fortin. En matière d’investissements majeurs, elle mentionne qu’un plan quinquennal existe à la direction des ports pour petits bateaux de pêche, mais que «son contenu n’est dévoilé qu’une année à la fois lors de l’annonce annuelle des plans de travail, à chaque printemps.»

Plusieurs emplois en dépendent

Plusieurs emplois en Gaspésie, aux Îles-de-la-Madeleine et sur la Côte-Nord dépendent des activités reliées à la pêche commerciale et à l’aquaculture. C’est dans cette optique que la direction régionale des ports pour petits bateaux exploite et entretient le réseau des ports afin de fournir des installations sécuritaires et accessibles aux pêcheurs et aux plaisanciers. Elle a comme premier objectif de garder opérationnels et en bon état les ports considérés essentiels pour l’industrie de la pêche commerciale.

En assurant une gestion efficace de ces installations, elle participe au développement économique des communautés côtières puisque certains ports sont définis comme étant vitaux au fonctionnement des activités de pêche commerciale. À titre de propriétaire, Pêches et Océans gère ces installations en collaboration avec les administrations portuaires locales. Les budgets qui leur sont alloués sont adaptés à leur importance économique et sociale.

INFRASTRUCTURES PORTUAIRES – page 33 – Volume 32,5 Décembre 2019 – Janvier 2020

 

300 X 250 Desjardins
300 X 250 Entreprises Léo Leblanc
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Mirapakon
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Techno Soude Marine
300 x 250 Trinav
300 X 250 Polymos
300 X 250 Chantier naval Forillon
300 X 250 ZF
300 X 250 Raymarine
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 BAPAP
300 X 250 Wajax Volvo Penta

À propos de l'auteur : 

Johanne Fournier
communicationriviereblanche@gmail.com'

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Lost Password?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net