mardi, mars 5, 2024
AccueilNouvellesActualitésDes travaux majeurs de construction et de réfection des phases 1...

Des travaux majeurs de construction et de réfection des phases 1 et 2 sont débutés au quai de Newport

D’importants travaux de construction et de réfection des infrastructures portuaires au quai de Newport se sont mis en branle au début novembre pour la réalisation des phases 1 et 2 de ce projet qui devraient s’échelonner jusqu’en 2025.

«C’est une excellente nouvelle pour le milieu des pêches et la localité de Newport, s’exclame le président de l’administration portuaire de l’endroit, Luc Legresley. Le financement de ces deux premières phases est réglé et le coût global estimé pour leur réalisation pourrait facilement dépasser les 15 millions de dollars une fois les travaux terminés. Pêches et Océans Canada est l’unique bailleur de fonds et nous avons obtenu une excellente collaboration de son personnel depuis le début de l’élaboration de ce projet d’envergure. Ces travaux devaient débuter l’automne dernier, mais la tempête Fiona les ont retardés d’un an.»

Les travaux de la phase 1 consisteront à la construction d’un nouveau quai d’une longueur de 278 pieds du côté est qui continuera principalement à servir de port d’attache pour la flottille actuelle des homardiers locaux. Un grand stationnement s’ajoutera à ces nouvelles installations pour accommoder la clientèle de pêcheurs côtiers. Quant aux installations du second quai déjà existant du côté ouest, il continuera d’être utilisé par la flottille de pêcheurs semi-hauturiers, soit principalement des crabiers traditionnels et d’autres provenant de certaines communautés autochtones de la Gaspésie.

Quant aux travaux de la phase 2, ils correspondront davantage à de grosses opérations de dragage nécessaires aux travaux préalables de la phase 1.

«Il a fallu débuter les travaux par la phase 2 avec le dragage des fonds du quai, parce qu’avant l’amorce de la construction du nouveau quai en 2024, il faut prévoir des travaux de démolition de l’ancien quai du côté est, explique M. Legresley. Le nouveau quai aura une longueur additionnelle de 100 pieds par rapport à l’ancien et nous prévoyons que le nombre de homardiers qui l’utiliseront pourrait facilement augmenter de 13 à 17. Quant au second quai du côté ouest, on est confiant encore de voir augmenter   son nombre d’utilisateurs de navires semi-hauturiers à court terme.»

Le président de l’administration portuaire de Newport prévoit, que si tout se déroule comme prévu, les travaux de la phase 1 pourraient être terminés d’ici le 31 mars 2024 alors que ceux de la phase 2 s’étendront sur une période de 8 à 9 mois et le souhait est qu’ils pourraient être complétés d’ici novembre 2024.

«Tous ces travaux, c’est pour redonner au havre de pêche de Newport ses lettres de noblesse d’autrefois parce qu’il a été considéré longtemps comme l’un des principaux ports de débarquements des produits de la mer au Québec maritime. Et nous voulons que la tradition puisse se poursuivre encore longtemps. Selon certaines données préliminaires pour la saison 2023, nous occupons le 4e rang au niveau des volumes débarqués dans la province. Et nous avons déjà un autre projet bien élaboré pour le développement des phases 3 et 4 de nos installations portuaires au cours des prochaines années. Nous continuons nos pourparlers avec le gouvernement fédéral pour trouver le financement nécessaire», mentionne Luc Legresley.

INFRASTRUCTURES PORTUAIRES – page 43 – Volume 36,5 Décembre 2023-Janvier 2024

300 x 250 Trinav
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Harnois Énergies
300 X 250 CNESST
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Polymos
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Chantier naval Forillon
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
Robert Nicolas
Robert Nicolas est actif depuis près de 30 ans dans le domaine des communications et de l’information reliées plus spécifiquement au secteur des pêches et de l’aquaculture commerciales. Détenteur d’un baccalauréat en Information-communication de l’Université de Moncton, il agit à titre de collaborateur du journal Pêche Impact dès sa naissance en 1988, pour ensuite en devenir le coordonnateur/rédacteur en chef en 1992 jusqu'à aujourd'hui. Observateur privilégié de l’évolution de l’industrie durant toute cette période, Robert Nicolas devient le responsable du Bureau école-industrie de l'École des pêches et de l'aquaculture du Québec (ÉPAQ) en 2011 où il met au profit de cette institution d'enseignement ses connaissances des enjeux et des réalités propres à chacune des régions maritimes du Québec.
ARTICLES RELIÉS
- Annonceurs -
300 X 250 Polymos
300 X 250 Harnois Énergies
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Chantier naval Forillon
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Marindustriel
300 x 250 Trinav
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 CNESST
300 X 250 Marentrack

POPULAIRES