Ottawa et Québec accordent plus de 1,2 million $ à treize projets en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine

Actualités, Nouvelles, Pêche
0

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. André Lamontagne, et la ministre du Revenu national et députée de Gaspésie−Les Îles-de-la-Madeleine, Mme Diane Lebouthillier, au nom de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Mme Bernadette Jordan, ont annoncé le 3 mars dernier un financement conjoint Canada-Québec de treize projets visant à stimuler l’innovation dans le secteur des pêches et de l’aquaculture commerciales. Cette aide financière, qui totalise un montant de 1 222 579 $, est accordée en vertu du Fonds des pêches du Québec (FPQ).

LES 13 PROJETS

L’Association québécoise de l’industrie de la pêche reçoit une aide financière de 32 900 $ pour son projet d’étude, qui aura lieu auprès d’une dizaine d’usines en région maritime, sur les coûts de mise à niveau des usines de transformation détenant un permis de transformation de poissons de fond en vue de la réception et de la transformation du sébaste. Grâce aux résultats obtenus, les usines de transformation auront un portrait global de la situation et elles seront mieux outillées pour prendre des décisions d’investissement.

Le Centre de recherche sur les biotechnologies marines se voit octroyer une aide financière de 98 475 $ pour le développement d’un nouvel appât pour le homard. Des microorganismes produisant les composés attractifs du homard seront cultivés et traités en laboratoire, puis testés sur des homards en milieu contrôlé (bassins). Une étude technico-économique sera également réalisée afin de comparer le coût de production de cet appât innovant à celui des appâts traditionnels.

Merinov reçoit une aide financière de 95 372 $ pour l’évaluation du potentiel des algues stabilisées et commercialisées en tant qu’ingrédient pour leurs propriétés fonctionnelles et nutritives dans la fabrication de divers aliments tels que le pain, le jus et le yogourt. Ce projet permettra d’étudier et de documenter le marché des produits alimentaires intermédiaires et les propriétés fonctionnelles, organoleptiques et nutritives des produits à base d’algues.

La Crevette du Nord Atlantique inc. reçoit une aide de 91 349 $ pour optimiser sa ligne de transformation de crevettes congelées deux fois (double frozen) en adaptant les installations existantes et en acquérant de nouveaux équipements pour traiter les crustacés achetés congelés. Ce projet permettra d’améliorer la qualité des produits et de limiter la diminution des populations locales de crevettes.

Le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie obtient deux aides financières:

  • Une aide financière de 102 825 $ pour mener à bien le développement et les essais d’un dispositif permettant de réduire la longue dérive de cordage entre les bouées et les casiers à homards, une façon de faire mieux adaptée à la pêche côtière. Cet équipement innovant réduira les risques d’enchevêtrement des baleines dans la corde de mouillage des homardiers gaspésiens.
  • Une aide financière de 24 926 $ pour équiper les bateaux des pêcheurs de homard gaspésien de matériel sanitaire pour éviter la propagation de la COVID-19. Le Regroupement assurera la coordination et l’accompagnement de ses membres dans la lutte contre le coronavirus.

La Pêcherie Pierre-Paul Dupuis et Fils inc. reçoit une aide de 99 995 $ pour l’achat et l’installation d’un système de contrôle sur un chalut de pêche à la crevette. La nouvelle technologie améliorera l’efficacité de la pêche et en diminuera les conséquences sur l’environnement.

Les Pêcheries Danamé inc. obtient une aide financière de 73 813 $ pour l’utilisation conjointe d’un capteur échosondeur de chalut de type « Trawl Eye » et d’une caméra sous-marine OCEAN-CAM. Le couplage des informations fournies par ces deux appareils permettra à l’entreprise d’augmenter l’efficacité de ses opérations de pêche, de diminuer ses frais d’exploitation, d’augmenter sa productivité et d’améliorer la sécurité à bord du bateau.

L’entreprise Les Fruits de mer Madeleine inc. se voit octroyer une aide financière de 72 675 $ pour un projet d’optimisation de sa ligne de transformation de crabe des neiges. L’entreprise installera un nouveau système d’emballage automatique et augmentera ainsi sa productivité tout en diminuant la manipulation humaine.

Le projet de l’entreprise de M. Mathieu Girard obtient une aide financière de 89 122 $ pour le développement et l’essai d’un nouveau système de drague pour la pêche au concombre de mer. Ce nouvel équipement permettra d’améliorer le taux de capture, de réduire les prises accessoires, de diminuer la consommation de carburant et de minimiser les conséquences de la pêche au concombre de mer sur les fonds marins.

Le projet du Conseil de bande des Micmacs de Gesgapegiag reçoit un montant de 295 091 $ pour acquérir et installer un système de contrôle « Echo Trawl » sur ses trois crevettiers. Ce système permettra aux pêcheurs de réduire la quantité de carburant utilisée, de minimiser les conséquences de la pêche à la crevette sur les fonds marins et de diminuer les prises accessoires.

L’entreprise Les logiciels Smart Sailors inc. reçoit une aide financière de   87 150 $ pour un projet de développement d’application numérique permettant d’améliorer la productivité et la sécurité des bateaux de pêche du Québec. Cet outil répondra à la demande des pêcheurs qui expérimentent des problèmes de sécurité à bord de leur bateau et réduira également la surconsommation de carburant due à une utilisation mal adaptée et à un manque d’entretien du moteur.

L’entreprise GHGES Marines Solutions inc. obtient une aide financière de 58 886 $ pour son projet d’adaptation du système «Marentrack» au secteur des pêches. Ce nouvel outil intelligent de surveillance et d’analyse à distance des installations mécaniques du navire permettra aux travailleurs de se concentrer sur la pêche.

LE FPQ

  • Il a une enveloppe budgétaire de 42,8 millions de dollars sur cinq ans (du 24 avril 2019 au 31 mars 2024); 30 millions de dollars (70 %) proviennent du gouvernement du Canada et 12,8 millions de dollars (30 %), du gouvernement du Québec.
  • Objectifs :

o Accroître la productivité et la compétitivité du secteur des pêches et de l’aquaculture;

o Renforcer la capacité de l’industrie à s’adapter aux transformations de l’écosystème, y compris celles liées aux changements climatiques;

o Permettre au secteur des poissons et des fruits de mer du Québec de se démarquer par l’innovation pour offrir des produits de grande qualité et de source durable.

 

 

 

 

 

APPUI FINANCIER – page 38 – Volume 34,1 Février-Mars 2021

 

 

300 x 250 Trinav
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Wajax MTU
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Pétroles Poirier
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Polymos
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Marentrack
300 X 250 ZF
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ

À propos de l'auteur : 

admin_peche
abonnement@pecheimpact.com'

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Lost Password?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net