Pêche au pétoncle aux Îles-de-la-Madeleine : les indices de recrutement sont favorables

Actualités, Nouvelles, Pêche
0

La pêche au pétoncle s’est ouverte le 21 mars, aux Îles-de-la-Madeleine, sous le signe du statuquo en matière de gestion. Tout comme ces cinq dernières années, les 23 détenteurs de permis ont chacun droit à 14 jours de pêche, pour un total de 322. D’ailleurs, ce contrôle de l’effort de pêche porte fruits, selon le plus récent rapport d’évaluation du ministère des Pêches et des Océans.

Ce rapport, déposé récemment par le biologiste Steve Trottier de l’Institut Maurice-Lamontagne (IML), démontre que les débarquements des six dernières années sont supérieurs à la moyenne de référence de 38 tonnes des années 1992-2012. L’évaluation 2013-2015 du stock fait état d’une abondance moyenne de 46 tonnes métriques, ce qui est stable par rapport aux trois années précédentes, dit-il.

Quant aux prises par unité d’effort (PUE), tant de la pêche commerciale que de l’échantillonnage en mer, elles sont également supérieures à la moyenne de référence. «Dans le cas de la PUE, c’est en kilogramme/heure/mètre, précise le biologiste. Donc, une moyenne (de référence) d’environ un. Puis, si je regarde pour les années 2013, 2014 et 2015, on est environ à 1,3 de moyenne; 1,35, à peu près. Et puis, la période précédente, on était peut-être autour de 1,28, 1,30.»

BON RECRUTEMENT

Dans son plus récent rapport d’évaluation scientifique, Steve Trottier relève aussi l’apparition d’une forte cohorte de prérecrues de 70 à 85 millimètres qui atteindront la taille commerciale de 100 millimètres d’ici deux ans. Ses relevés d’échantillonnage de l’an dernier démontrent que leur densité a plus que quadruplé par rapport aux années 1987 à 2008. «On est à une densité d’environ, je dirais, sept individus par mille mètres carrés, et puis la moyenne était autour de 1,5, à peu près, précise-t-il. Puis, dans le cas des 100 millimètres et plus, on est environ à 10 nombres par mille mètres carrés et je vous dirais que la moyenne est environ de 4.»

Le biologiste de l’IML note, de plus, que les principaux indicateurs d’abondance du stock de pétoncle des Îles se situent à la limite supérieure de la zone de prudence de l’approche de gestion par précaution. Il prévoit qu’ils franchiront le seuil de la zone saine d’ici son prochain rapport d’évaluation 2016-2018.

Entretemps, les pêcheurs reçoivent de 14 $ à 15 $ la livre au débarquement, contre 12 $ à 13 $ l’an dernier.

LES MOLLUSQUES – page 22 – Volume 29,2 – Avril-Mai 2016

300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Diesel-Bec
300 x 250 Trinav
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Entreprises Shippagan Ltée
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Fonds régionaux de solidarité FTQ
300 X 250 Yanmar
300 X 250 Polymos
300 X 250 Marentrack
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 Wajax MTU
300 x 250 Conception navale FMP
300 X 250 ZF

À propos de l'auteur : 

Hélène Fauteux
hfauteux@hotmail.com'

Hélène Fauteux est diplômée en communications et journalisme de l'Université Concordia. Établie aux Îles-de-la-Madeleine depuis 1986, elle a développé une solide expertise en matière de pêche et de mariculture.

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Lost Password?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net