41e congrès de l’AQIP : nouvelles possibilités économiques au coeur des discussions

Actualités, Événements, Pêche
0

La valorisation des coproduits, voilà le thème principal abordé lors du 41e congrès annuel de l’Association québécoise de l’industrie de la pêche (AQIP). C’est en évoquant le futur économique, que le directeur général de l’AQIP, Jean-Paul Gagné, relate les grandes lignes de l’évènement qui s’est tenu du 22 au 24 janvier à Québec. La trentaine de membres de l’association était présente au congrès.

Avec comme thème principal la valorisation des coproduits de la pêche, le congrès de l’AQIP a rassemblé ses membres autour des sujets de l’environnement et de la transformation des résidus des usines de transformation. Plusieurs séances d’information sur le sujet ont permis aux membres d’imaginer des solutions d’utilisation de leurs résidus. «On a fait venir des gens de la France, beaucoup plus avancés que nous dans ce domaine, pour parler du marché des coproduits, ce qui a donné les effets escomptés», rapporte Jean-Paul Gagné, qui croit que ses membres ont enclenché le processus afin de retirer définitivement les coproduits des sites d’enfouissement d’ici 2022.

«Il va sûrement y avoir un projet entre les quatre grosses usines gaspésiennes. Elles ont commencé à faire des études. Deux usines des Îles-de-la-Madeleine sont associées à la démarche également.  Les études permettent de savoir vers quel type de projet s’orienter», affirme M. Gagné. Celui-ci ajoute que la réalisation de ces études fait partie des priorités de l’AQIP pour 2019.

Un autre sujet d’avenir qui retient l’attention du directeur général est relié à la transformation et la commercialisation du sébaste: «On sait qu’une capture à plus haut volume s’en vient. On a commandé une étude sur la commercialisation pour le marché intérieur, puis une étude sur la commercialisation du sébaste sur le marché international.» M. Gagné affirme qu’avant d’investir dans leurs infrastructures au cours des années 2020, les industriels doivent avoir ces deux études en main.

D’autre part, le congrès s’est ouvert sur le thème de la légalisation du cannabis et la responsabilité des employeurs. Une avocate spécialisée a rencontré les participants pour discuter de cette nouvelle réalité. «Certains veulent mettre sur pied une politique qu’on pourra probablement appliquer dans l’ensemble de nos usines», affirme Jean-Paul Gagné.

Le Fonds des pêches du Québec est également un sujet qui retient l’attention de l’AQIP qui compte être proactive afin de bénéficier du maximum de support possible. L’enveloppe de 42,8 millions de dollars en provenance des deux paliers de gouvernement, dont les détails administratifs sont en cours d’élaboration, servira à promouvoir la recherche et l’innovation. «On a bien hâte de voir de quelle façon ça va se développer. Des projets, on va en avoir et on va s’impliquer dans les discussions à venir sur le sujet, tout comme certains industriels également», avertit M. Gagné. «Ce qui est à but lucratif pourrait obtenir des prêts et ce qui est à but non lucratif pourrait obtenir des subventions. Il serait possible qu’on ait un peu plus de travail que ce à quoi on peut s’attendre», ajoute le directeur.

Le banquet de clôture a permis de donner la parole à la sphère politique, où ont pris la parole, notamment, le ministre de l’Agriculture, Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, André Lamontagne, le secrétaire parlementaire des Pêches, des Océans et de la Garde côtière du Canada, Sean Casey, et la ministre du Revenu national et députée de Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier.

Les 25 ans d’embauche de Jean-Paul Gagné à la direction de l’AQIP ont également été soulignés.

ÉVÈNEMENT – page 12 – Volume 32,1 Février-Mars 2019

300 X 250 Mackay Marine
300 X 250 Raymarine
300 X 250 Desjardins
300 X 250 Hydraunav
300 X 250 BAPAP
300 X 250 Polymos
300 X 250 ZF
300 X 250 Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan
300 X 250 Diesel-Bec
300 X 250 Wajax Volvo Penta
300 X 250 Pétroles Poirier
300 X 250 Mirapakon
300 x 250 Trinav
300 X 250 Marindustriel
300 X 250 Chantier naval Forillon
300 X 250 Techno Soude Marine
300 X 250 Kohler Marine
300 X 250 Entreprises Léo Leblanc
300 X 250 Wajax MTU

À propos de l'auteur : 

Ariane Aubert Bonn
aubertbonnariane@gmail.com'

Nos partenaires

ÉPAQ
MAPAQ
AQIP
Comité sectoriel de main d'oeuvre des pêches maritimes

Abonnez-vous

Connexion des abonnés

Lost Password?

Réseaux sociaux

Nous Contacter

Journal Pêche Impact

167, Grande-Allée Est
Grande-Rivière (Québec) G0C 1V0

Téléphone : (418) 385-2126
Télécopieur : (418) 385-2888

Courriel : pecheimp@globetrotter.net